Dimanche 08 Déc

Conseils pratiques pour les kata

CONSEILS PRATIQUES POUR LES KATAS 

 

Maître Kenwa Mabuni écrivait qu'il y a trois points essentiels dans un kata :

  1. Le style parfais dans l'exécution
  2. Le contrôle constant de la respiration
  3. La maîtrise du centre de gravité.

A quoi il convient d'ajouter la sensation intérieur.

                                        Déplacement du centre de gravité

Tout kata se déroule suivant un plan (enbusen) et a un point central (Kiten).

En principe, mais ceci n'est plus guère respecté ni même su, un kata de karaté débute et finit face au nord. Sa liaison avec les points cardinaux, dont l'univers, rappelle cette volonté originelle d'inscrire les mouvements dans un cycle de régénération des forces cosmiques. L'origine de cette façon de procéder est chinoise. Le karaté moderne n'en tient plus compte. En principe l'emplacement de départ correspond à l'emplacement d'arrivée.


                                                    Sensation intérieur

Vivez constamment votre combat, cherchez à comprendre chaque passage du kata : il y a interaction constante entre compréhension interne d'un kata et la maîtrise de sa forme extérieur. Cherchez et respectez le rythme du kata, rapide ou lent, qui doit vous permettre de << saisr l'instant >>, d'attraper l'adversaire. Il n'y a jamais de temps mort : même si le kata vous impose un stade d'arrêt, garder l'esprit d'alerte, vif, prêt (zanshin). Le kata ainsi vécu, c'est alors d'abord l'esprit du combat et non plus les détails de position.


                                                               Style

Exécutez les mouvements avec le maximum d'énergie et de vitesse, avec kime a chaque impact, ou travaillez lentement et en concentration, selon le passage. Allez vite, mais sans vous bousculer. Maintenez les hanches basses, le hara sous tension, la bouche close, le menton rentré ; évitez les contractions du visage. Restez stable et déplacez le corps comme une unité, d'une seul piéce, sans appel préalable.

Chaque kata comporte au moins une ou deux techniques qui doivent s'accompagner de <<Kensei>> (on <<pousse le kiai>>, cri bref et fort, éclatant avec violence lors du kime). Restez une ou deux secondes en place après le kiai, comme pour <<appuyer mentalement>> le coup.